Le plaisir au plus-que-parfait

Producteurs, propriétaires-vignerons, encaveurs : autant de vocable dont nous assurons la paternité et la vocation. La vigne est notre univers, le Valais, notre monde, et le vin, notre planète. Tout au long de ces pages, nous avons tordu le cou à ces mots qui donnent la fièvre aux cerveaux : génétique, biologie, écologie, etc… Ne nous en moquons pas ! Le vin n’est pas avare de progrès. La sélection  des cépages, le respect de l’environnement, l’usage modéré des pesticides et fumures, l’étude des sols, de leur adéquation aux cépages : autant d’explorations dont nous sommes solidaires. Toutes les recherches actuelles tendant à vouloir un vin plus pur, plus sincère et expressif de son terroir. Au cours des dernières décennies, les mesures d’hygiène et de méticulosité se sont multipliées. Parallèlement, les goûts s’affinent. L’univers sensoriel bouscule les frontières. Quels émois éprouvons-nous à connaître l’harmonie née d’un nouveau couple de cépages, l’étoffe tannique d’un Pinot Noir élevé en barriques, d’une macération de raisins avant pressurage ! Chacune de ces opérations ne fait appel qu’à des techniques naturelles. Toutes concourent à enrichir le florilège des arômes, l’intensité des saveurs et finalement à sublimer le plaisir.

La Terre valaisanne est bienheureuse. Sols et climats lui permettent de rêver à d’infinis avenirs. La tradition du vin est solidement ancrée. La maîtrise, la conscience et la compétence professionnelles sont les garde-fous de périlleuses aventures. Un siècle d’histoire nous a donné du muscle, mais pas un brin de cellulite… Notre bonne fortune sera la vôtre.