Au pays des Fils maye

Le Valais a fait de la « rive droite » du Rhône son royaume de vignes. L’exposition du coteau la comble de soleil. Montant à l’assaut de cimes, soudain la vigne perd pied à 450 m, craintive d’une altitude perfide en gel printanier et coups de froid. Au sortir de Chamoson, la vallée s’étale majestueusement sous le regard vigilant de haut-de-Cry. Nous entrons ici dans le domaine des Fils Maye. La contrée abonde en appellations réputées. Elles ont pour noms Chamoson, Leytron, Saillon, Fully, couronnées de crus prestigieux, dont celui de Ravanay. Une gigantesque partie de billard géologique a malaxé le paysage en une multitude de sols : graviers de la lizerne, schistes argileux, éboulis et alluvions héritées des débordements de torrents, granits et gneiss filant le parfait amour avec la famille des cépages valaisans. Tous sont ici présents, avec leurs parchets d’élection. L’Amigne à Vétroz, le Johannisberg à Chamoson, l'Humagne à Leytron, le Gamay à Fully, le Pinot Noir partout heureux de trouver un généreux appui sur les terres caillouteuses de la moraine. Prenant étage aux endroits les plus favorables à leur épanouissement, Malvoisie, Ermitage, Petite Arvine, Humagne et Muscat se partagent les abris que leur offre une multitude de microclimats.

Saluons aussi la « rive gauche » du Rhône, qui se taille quelques sites privilégiés baignés d’une blonde lumière. Maintenues à une altitude favorable, les vignes de Riddes à Charrat nous régalent des étrennes d’un Fendant vif et allègre, d’un Pinot Noir fin et tonique ou d’un Gamay au cœur fruité.